Association Loi 1901

AVC, AIT et après ...

4 Route de Lons le Saunier

39120 Le Deschaux

   FRANCE 

adresse courriel du Président :

avcaitetapres@gmail.com

 

comptabilité

avcaitetapres.compta@gmail.com

 

secrétariat

avcaitetapres.secretariat@gmail.com

Déclaration de CREATION de l'association

n° W391003308

en date du 11.07.2016

* * * * *

compte bancaire ouvert au
Crédit Mutuel de Dole - France

Site conçu par ECOTREMENT - laissé en autogestion

Conduite automobile après un AVC

Existe-t-il des règles ou réglementations concernant la reprise de la conduite automobile après un AVC ? 

 

Les règles diffèrent selon les provinces, états et pays. La plupart exige un délai d’attente prédéterminé avant qu’un individu soit autorisé à reprendre la conduite automobile après un AVC. Par exemple, l’Association médicale canadienne a des directives spécifiques concernant la conduite automobile selon lesquelles une personne ayant subi un AVC ne devrait pas être autorisée à conduire pendant au moins un mois.

Il existe également d’autres directives concernant la reprise de la conduite automobile selon les problèmes spécifiques que vous présentez après votre AVC. Par exemple, les gens qui présentent une déficience appelée hémianopsie homonyme (cécité d’un côté des deux yeux) pouvant se produire après un AVC, ne sont généralement pas autorisés à conduire.

​​

Quand devrais-je passer une évaluation de la conduite automobile?

La majeure partie de la récupération après un AVC s’effectue dans les trois premiers mois. La progression continue ensuite à un rythme plus lent pendant plusieurs mois et probablement des années après l’AVC. Alors que vous êtes peut-être très impatient de recommencer à conduire, il est important d’être évalué au moment adéquat, une fois que votre état médical est stable. Il est possible qu’avant de recommencer à conduire, vous ayez besoin d’acquérir de nouvelles compétences ou encore de pratiquer l’exécution de tâches spécifiques différemment. Par exemple, si votre AVC a paralysé votre jambe droite, vous devrez peut-être apprendre à conduire en utilisant votre jambe gauche. Il est important de ne pas passer une évaluation de la conduite automobile si vous venez de commencer à prendre un nouveau médicament. Certains médicaments peuvent affecter vos capacités à conduire, particulièrement en début du traitement.

En quoi consiste une évaluation de la conduite automobile?

Vous pouvez passer une évaluation rapide avec un médecin ou tout autre professionnel de la santé, habituellement un ergothérapeute. Selon les résultats de l’évaluation rapide, ils vous considéreront apte à conduire ou détermineront que vous devez subir une évaluation détaillée de conduite. Une évaluation détaillée de la conduite automobile se compose habituellement de deux parties, soit une évaluation préalable à la conduite et une évaluation sur route.

Évaluation préalable : L’évaluation préalable a lieu habituellement dans le bureau de l’évaluateur de conduite automobile. Il vous interrogera sur vos antécédents médicaux, votre dossier de conduite et vos habitudes de conduite automobile. Il peut évaluer vos mouvements de bras et de jambes, votre force et vos sensations. Vous devrez également passer une évaluation visuelle (il existe des règles spécifiques par rapport à la vue et la conduite automobile). Habituellement, vous devrez apporter le rapport d’un spécialiste de la vue tel qu’un ophtalmologiste. L’évaluateur de conduite automobile peut décider de vous faire passer une série de tests avec papier et crayon ou sur l’ordinateur pour évaluer entre autres :

  • comment vous traitez l’information visuelle;

  • la rapidité à laquelle vous réagissez dans diverses situations;

  • comment fonctionne votre mémoire;

  • votre jugement par rapport à certaines situations spécifiques de conduite automobile.

 

Évaluation sur route : L’évaluation sur route peut avoir lieu le même jour que l’évaluation préalable ou un autre jour. Habituellement, vous serez invité à conduire une voiture équipée d’un frein du côté passager par souci de sécurité. Il pourra y avoir une ou deux personnes avec vous dans la voiture. La personne qui monte à l’avant est habituellement l’instructeur de conduite automobile qui vous indiquera les directions à prendre. Cette personne est habituellement formée pour travailler avec les personnes qui ont eu un AVC. Elle connaît les AVC et comprend comment cela peut vous affecter, vous et votre conduite automobile. L’évaluateur de conduite montera habituellement à l’arrière et observera votre conduite tout en prenant des notes. L’itinéraire de l’évaluation peut être composé de conduite automobile dans des rues calmes et très fréquentées. Il peut également comprendre des sections de conduite sur l’autoroute. Vous serez invité à exécuter des manœuvres spécifiques comme des virages à gauche. L’expert prendra des notes sur votre façon de conduire, par exemple si vous restez bien sur votre voie, conduisez à la bonne vitesse, si vous vous arrêtez aux feux rouges et aux panneaux d’arrêt. Vous pouvez également être invité à trouver une destination spécifique en utilisant les panneaux de signalisation routière.

Est-ce que je devrai payer pour l'évaluation?

Selon l’endroit où vous vivez et d’autres circonstances liées au système de santé de votre région, vous pourriez devoir payer l’évaluation. L’évaluation peut vous coûter de 300 à 400 $ Canadiens. Cela comprend le coût du temps de l’évaluateur de conduite, le temps de l’instructeur de conduite, ainsi que la location de la voiture que vous utiliserez pour l’évaluation. Certains évaluateurs de conduite automobile vous permettront d’utiliser votre voiture personnelle

  • Pinterest Social Icon